$42 millions de la BID pour la protection de bassins versants

La Banque Interaméricaine de Développement (BID) vient d’accorder à Haïti une subvention de 42 millions de dollars américains pour renforcer la protection de bassins versants clés et améliorer sa production agricole.

Cette subvention permettra d´augmenter les capacités d’adaptation au changement climatique et améliorer la gestion des risques dans le secteur de l’agriculture. Le projet vise également à faire progresser la conservation des eaux et des sédiments dans certains versants des bassins prioritaires, y compris la zone du Centre-Artibonite. Par ailleurs, la subvention servira à réduire le risque de pertes économiques rurales dues aux inondations dans les bassins versants ciblés, ainsi qu’à restaurer la capacité éducative de la Faculté d’Agronomie et de Médecine Vétérinaire.

Rappelons que le secteur agricole est particulièrement vulnérable en raison de sa géographie et de sa dépendance à l’égard d´activités particulièrement sensibles aux facteurs climatiques. 80% du pays est montagneux et compte 30 bassins hydrographiques majeurs avec seulement 28% de terres arables, lesquelles se concentrent dans les vallées irriguées. L´emplacement du pays au sein de la ceinture d´ouragans des Caraïbes, son relief montagneux et son sévère déboisement (combinés à sa dépendance à l’agriculture) rendent Haïti particulièrement vulnérable aux inondations.

L’agriculture contribue à 25% du produit intérieur brut du pays, 5,9% de la valeur des exportations totales, soit 47% de l’emploi total et 71% de l’emploi dans les zones rurales.

Haïti souffre actuellement d´environ 28 millions US $ en pertes annuelles en raison des dérèglements de quatre bassins hydrographiques cibles du projet et des événements climatiques extrêmes comme l´augmentation des températures mondiales.

Une partie du financement du projet vient du Programme pilote pour la résilience climatique (PPCR) des Fonds d’investissement pour le climat (FIC). HL/ HaïtiLibre

SHARE