La Candidature de Sophia Martelly au Sénat maintenue‏

Le bureau du contentieux électoral départemental de l’ouest un a maintenu la candidature de Sophia Martelly au poste de sénateur pour de département de l’ouest en  jugeant infondées les accusations portées contre la première dame.

Accusée de détenir la nationalité américaine et d’avoir été comptable de deniers publics, la candidate Sophia Martelly avait été l’objet de contestation de la part d’au moins six personnes dont Louis Gerald Gilles, lui-même candidat au sénat pour le même département.

Dans la sentence prononcée par le BCED, composé du président Wally Desence, du juge Merlan Belabre et de Me Mario Delcy, il a été déclaré que les contestataires n’ont avancé aucune preuve tangible de la citoyenneté américaine de l’épouse du chef de l’État ni de la gestion par cette dernière des fonds publics.

En revanche, les avocats qui assuraient la défense de l’accusée ont déposé des pièces prouvant la non-culpabilité de Madame Martelly.

En fait, la defense de Sophia St-Rémy ont dument soumis par devant le BCED, un certificat attestant de la renonciation de celle-ci à la nationalité américaine acquise à la naissance qui lui a été délivré par l’ambassade des États-Unis en Haïti; puis un autre certificat fourni par le ministère de l’économie et des finances démontrant que jamais l’épouse du président ne gérait des fonds de l’État puisque qu’aucun spécimen de sa signature n’a été relevé sur un document.

S’appuyant sur ces preuves et autres textes légaux comme la constitution amendée, le décret du 6 novembre 1984, le tribunal électoral affirme que Sophia St-Rémy Maryelly est Haitienne. Cette dernière n’a jamais été comptable de deniers puclics et ne saurait obtenir  décharge.

En conséquence,  le BCED demande au conseil électoral provisoire de maintenir la candidature de Mme Martelly inscrite au BED de l’ouest 1 en date du 22 avril 2015.

HG News Network

SHARE