célébration de la Semaine de Vaccination de l’Amérique

« La vaccination est le plus grand avancé jamais réalisé dans le domaine de la santé publique », a déclaré M. David Sitter, le représentant du Centre de Contrôle et de Prévention des Maladies (CDC [un sigle anglais]) dans son allocution lors de la célébration de la Semaine de Vaccination de l’Amérique (SVA) en Haïti.

En effet, la  SVA est une campagne de santé publique annuelle tenue toutes les dernières semaines d’Avril  de l’année. Cette activité réalisée par les états membres de l’Organisation Panaméricaine de la Santé (OPS) afin de promouvoir l’équité et l’accès à l’immunisation. Depuis son démarrage en 2003, plus de 365 millions d’individus sont déjà vaccinés.

Pour continuer sur cette lancée, ce 26 Avril 2017, était l’occasion pour Haïti de célébrer doublement au palais municipal de la commune de Delmas, la quinzième année de la SVA autour du thème : « Pou n toujou rete an sante : Vaksinen », et d’inaugurer le nouveau départ de la quarantième année du « Programme Elargi de Vaccination » (PEV).

« Le PEV doit être hissé à la hauteur de tous les autres programmes du genre dans l’Amérique pour arriver à juguler l’épidémie de Diphtérie, à éliminer, tout comme la rougeole et la rubéole, le Tétanos Néo-Natal (TNN), à parvenir à des couvertures vaccinales soutenues, homogènes et élevées d’au moins 90% pour les antigènes du programme », a signalé Greta Roy Clément, la ministre de la sante publique et de la  population (MSPP).

Elle a profité de l’occasion pour remercier tous les partenaires du secteur de la santé dont l’OPS/OMS pour leur support visant à améliorer les contions sanitaires en Haïti tout en lançant un appel à tous le personnel et partenaires du secteur  de santé leur demandant de continuer à conjuguer leurs efforts, en vue de permettre à Haïti d’atteindre les objectifs du plan d’action mondial pour les vaccins 2011-2020.

La vaccination étant considérée comme l’une des priorités du Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP), la ministre Greta Roy Clément  informe que des mesures sont déjà prises pour atteindre cet objectif. Il s’agit entre autres de l’introduction d’une ligne dans le budget rectificatif pour supporter le Programme de Vaccination Elargi.

Cette année, l’UNICEF met pour sa part, l’accent sur  sur la catégorie des enfants âgés de moins de 5 ans. Marc Vincent, représentant de l’UNICEF, a souligné que ce choix va de pair avec les Objectifs de Développement Durables (ODD). « La vaccination des enfants rentre en droite ligne des Objectifs de Développement Durables dont le ODD 3, mettant l’accent sur la bonne santé et le bien-être », affirme M. Marc Vincent, dès les premières lignes de son discours.

Conscient de l’effet du vaccin dans la vie et le développement d’un enfant, Mme Metellus, mère de 4 enfants dont un triplet  (3 garçons) de 8 mois,  reconnait les bienfaits des vaccins dans la vie de sa fillette de 9 ans.  « Je n’ai jamais raté l’occasion d’emmener ma fille à l’hôpital pour ses doses quand elle était petite », témoigne la jeune mère de moins de trente ans. Elle était venue vacciner ses triplets et encourage toutes les mères à suivre son exemple.

Pour sa part, en présence de plusieurs autorités locales, et des partenaires étrangers dont  l’ambassade du Brésil, la Coopération Canadienne en Haïti, la Banque Mondiale, la CDC, l’OPS/OMS, et l’UNICEF , la première dame de la république Martine Moise a invité tous les parents a répété ce geste d’amour envers leurs enfants. « Quand une mère fait vacciner son bébé, c’est un grand geste d’amour envers ce dernier. C’est pour ce petit nourrisson une protection contre beaucoup de maladies handicapantes voir mortelles … », a affirmé l’épouse du chef de l’état. Promettant tout son support au ministère de la santé Publique, Mme. Moise a fait savoir que l’une de ses priorités est la petite enfance.

 

 

 

 

SHARE