Choléra : L’urgence revient, selon un rapport de l’expert français Renaud Piarroux

L’expert français Renaud Piarroux et son collègue Stanislas Rebaudet ont réalisé récemment une étude sur le choléra en Haiti pour le compte de l’Assistance publique des hôpitaux de Marseille (Aphm). Dans ce rapport les médecins tirent la sonnette d’alarme en raison de la vulnérabilité de la population haïtienne face au choléra.

Au cours du premier semestre de cette année 200 cas de décès et 21 000 nouvelles infections ont été recensés par les autorités sanitaires haïtiennes. Les experts soutiennent que si cette tendance persiste la barre des 400 décès pourrait être franchie à la fin de l’année en raison notamment de l’impact de la saison pluvieuse.

La maladie a déjà fait au total 9, 361 mille morts et 786, 530 personnes infectées depuis son introduction en Haïti en octobre 2010.

Selon le rapport 6 ans après le début de l’épidémie de choléra et plus de trois ans après le lancement d’un plan d’élimination, qui n’a jamais bénéficié d’un financement en rapport avec les défis à relever, la vulnérabilité de la population haïtienne n’a pas diminué. « Cette vulnérabilité est probablement en train d’augmenter à mesure que s’estompe l’immunité naturelle conférée par les vagues épidémiques de 2010-2011. Le volet Alerte/Réponse qui, initialement, avait donné des résultats spectaculaires donnant l’espoir d’une élimination rapide du choléra est maintenant dans l’impasse », déplorent les spécialistes.

Le rapport insiste sur la nécessité de « revoir intégralement l’approche diagnostique, afin d’assurer un diagnostic microbiologique et un rendu de résultats dans un délai inférieur à 48 heures, temps de transport inclus ». De plus les experts exhortent les autorités haïtiennes et leurs partenaires à évaluer objectivement l’impact qu’ont eu les premières campagnes de vaccination contre le choléra avant de lancer de nouvelles campagnes.

SHARE