CITÉ SOLEIL : LIVRES CONTRE ARMES

Si à une époque les jeunes de Cité Soleil avaient des armes en main pour détruire des vies, aujourd’hui ils veulent les troquer contre des livres pour construire et enrichir leurs méninges », déclare fièrement Samuel Cadet, un jeune leader communautaire de Cité Soleil. Cette réflexion fait référence au projet d’aménagement d’une bibliothèque communautaire à Cité Soleil, dont Samuel est l’un des promoteurs.

La trentaine environ, étudiant finissant en agronomie, Samuel Cadet est membre fondateur de Flamme Art Club (FAC/Haïti), un club littéraire constitué d’un groupe de jeunes étudiants de Cité Soleil.

 

En effet, (FAC/Haïti) veut doter le plus grand bidonville du pays d’un espace de recherche qui profitera, d’une part, à la majorité des jeunes qui auront accès à un centre de recherche pour se former, se construire et changer ainsi l’image de la zone et, d’autre part, permettre aussi aux écoliers de la cité qui sont en manque de manuels scolaires de pouvoir faire avec plus de facilité leurs devoirs. D’où l’idée d’une bibliothèque communautaire, voté unanimement par les membres de FAC/Haïti. Cependant, avoir le projet est une chose, mais le réaliser en est une toute autre. Comment y arriver ?

 

Pour passer du rêve à la réalité, les promoteurs de ce projet longuement réfléchi lancent, le 30 Janvier 2017, une grande campagne autour. Ils étaient environ une douzaine ce jour-là à cette rencontre. Sur une base d’entente, ils décident d’adopter une approche participative au lieu de déposer un document de projet pour avoir le financement d’une tierce. L’idéal, c’est de faire participer toutes les couches sociales de la communauté.

 

« Si on veut faire quelques choses pour Cité Soleil, cela doit d’abord commencer avec et par les habitants de la Cité », affirme Robillard Louineau, l’un des responsable de « Konbit Solèy Leve », une autre association de jeunes de la Cité qui apporte son plein support à la mise sur pied de cette bibliothèque.

 

Les jeunes initiateurs de cet ambitieux programme ont déployé plusieurs stratégies autour en vue d’atteindre leur objectif en passant par : des spots publicitaires sur les médias supporteurs, les réseaux sociaux, la production et distribution de bracelets, du porte à porte, visite dans les écoles, les églises et les marchés publics, pour ne citer que cela. Leur slogan: « Un livre, 2 livre, 3 livres, 4 livres … 5 gourdes, 10 gourdes, 1000 gourdes an nou fè konbit » (Un livre, 2 livres … mettons-nous ensemble).

SHARE