La FAO et l’UE luttent contre la sécheresse dans le Sud

L’Union Européenne a destiné une aide de 500 000 euros pour la mise en œuvre d’un projet exécuté par l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) afin d’apporter une assistance agricole d’urgence aux agriculteurs familiaux en situation d’insécurité alimentaire aiguë suite à la longue période de sécheresse qui a sévi dans le Sud d’Haïti.

7.000 ménages, soit près de 35.000 agriculteurs et agricultrices, dans les communes d’Aquin, de Chardonnière, de Les Anglais et de Port-à-Piment, bénéficient du projet à travers le renforcement de leurs moyens d’existence et de leurs capacités d’adaptation à la sécheresse et aux autres aléas climatiques.

M.Jordi Torres, Chef du bureau de la Commission Européenne de la Protection Civile et des Opérations d’Aide Humanitaire (ECHO) en Haïti, a indiqué qu’au cours des trois dernières années, à cause du phénomène «El Niño », le département du Sud d’Haïti s’est vu confronté à une situation grave dont l’impact négatif sur la production agricole et les conditions de vie des producteurs et productrices agricoles n’est pas à démontrer.

Ce financement d’ECHO à la FAO, en appui au Ministère de l’Agriculture, des Ressources Naturelles et du Développement Rural (MARNDR), permet de renforcer les moyens d’existence des ménages agricoles dans les communes les plus affectées dans le département du Sud, afin de contribuer à leur récupération suite aux dégâts provoqués par la sécheresse et au renforcement de leur résilience face à d’éventuels chocs liés aux changements climatiques.

Le projet met un accent particulier sur la diversification des cultures en priorisant les semences et boutures des espèces et variétés précoces et tolérantes à la sécheresse. Un accent particulier est aussi mis sur le renforcement des capacités des communautés rurales affectées à travers la mise en œuvre et la vulgarisation de bonnes pratiques agricoles et nutritionnelles dans le but de développer des mécanismes d’adaptation à l’impact négatif de la sécheresse sur la sécurité alimentaire.

SHARE