Saturday, July 21, 2018
Le gouvernement annonce des dispositions contre la détention préventive prolongée

Le gouvernement annonce des dispositions contre la détention préventive prolongée

Le ministre haïtien de la justice, Pierre Richard Casimir, annonce la mise en branle d’une nouvelle stratégie pour lutter contre la détention préventive prolongée dans les centres carcéraux. Il assure qu’une opération coup de poing dans le système judiciaire sera lancée prochainement afin d’adresser le problème qui constitue un fléau.Le garde des sceaux s’impliquera lui même dans l’opération et visitera les centres carcéraux afin de mieux appréhender les conséquences de la détention préventive prolongée. Le ministre Casimir a également passé des instructions aux commissaires du gouvernement dans les 18 juridictions afin de visiter les prisons civiles.

Les doyens des tribunaux de première instance sont également concernés par cette démarche qui vise à sensibiliser les juges.

Dans la région métropolitaine la détention préventive est plus criante. 89 % des personnes incarcérées au Pénitencier National sont en détention préventive prolongée.

Le ministre Casimir appelle les juges à redoubler d’activités pour traiter les cas en souffrance. Il annonce une augmentation des salles d’audience au Palais de justice de la capitale afin de traiter un grand nombre de dossier. Les 35 juges du tribunal de Port-au-Prince peuvent réaliser un travail plus important puisque la fonction d’un magistrat est de juger, a insisté le garde des sceaux.

Seulement 5 salles d’audience fonctionnent au tribunal de première instance de la capitale.

Dans le même temps le ministre Casimir annonce des actions en amont pour empêcher le surpeuplement des prisons. Il exhorte les commissaires du gouvernement à ne pas transmettre des dossiers mineurs aux juges d’instruction. Certaines infractions ne nécessitent qu’une simple citation, a laissé entendre le ministre de la justice.

LLM / radio Métropole Haïti

SHARE