Le gouvernement dominicain veut déporter des centaines de millier de migrants

L’épée de Damoclès demeure pour les centaines de millier de dominicains d’origine haïtienne.
Le Directeur de l’Immigration dominicaine, Jose Ricardo Taveras, a confirmé que toutes les dispositions sont en place pour lancer le processus de déportation des étrangers en situation irrégulière.

La déportation des étrangers, en majorité des haïtiens, débutera après l’achèvement du Plan National de Régularisation des Étrangers (PNRE) le 17 juin 2015.

M. Taveras soutient que le président Danilo Medina devra intervenir pour mobiliser les ressources financières nécessaires à l’implémentation du programme de déportation.

Le haut fonctionnaire dominicain a toutefois indiqué que les méthodes qui seront utilisées par les forces de l’ordre ne constitueront pas des persécutions.

Expliquant qu’aucune déportation ne sera réalisée dans les 24 heures, M. Taveras a déclaré que les déportations seront effectuées dans le respect de la dignité et des droits de l’homme.

” Dans un premier temps, les citoyens étrangers qui sont dans le pays, seront invités à partir volontairement. Dans un deuxième temps, s’ils ne partent pas volontairement, à travers divers mécanismes mis en place par la loi, ils seront renvoyés dans leur pays d’origine”, a t-il laissé entendre.

De son coté, le ministre dominicain des affaires étrangères, Andrés Navarro, a de son coté assuré que ce processus sera négocié avec le gouvernement haïtien dans le cadre de la Commission Mixte.

SHARE