Les partis disposent de codes numériques

Les autorités électorales haïtiennes ont attribué le samedi 4 avril 2015 des codes numériques aux partis et regroupements politiques participant aux élections.
Le code numérique au même titre que le logo seront inscrits sur les bulletins de vote et permettront aux électeurs d’identifier leurs candidats.

Durant la campagne électorale les partis politiques utiliseront tous les moyens pour communiquer les codes numériques et les logos aux électeurs potentiels.
Les numéros les plus faciles à communiquer, ont été pour la plupart octroyés à des regroupements politiques inconnus du grand public.

Leve Kanpé # 7,
Union Patriote pour l’Avenir # 8,
Nouvelle Haïti # 11,
Aji Sitoyen # 15.

Les partis politiques ayant compté des représentants aux parlements héritent de numéros plus complexes.

L ‘Organisation du Peuple en Lutte (OPL), qui compte trois sénateurs en fonction, obtient le numéro 33.

Fanmi Lavalas de l’ex président Jean Bertrand Aristide obtient le numéro 54.

Le regroupement Pitit Dessalines de l’ex sénateur Moise Jean Charles hérite du numéro 28.

Fusion des sociaux démocrates, membre de la coalition gouvernementale obtient numéro 38.

Le Mouvement Chrétien pour une Nouvelle Haïti (Mochrena) hérite du code numérique 121.

Le parti Inité, également membre de la coalition gouvernementale obtient le numéro 86.

La plateforme Vérité, de l’ex président René Préval, obtient le numéro 69.

La Plateforme Renmen Haïti de Jean Henry Céant hérite du numéro 20. M. Céant est satisfait du tirage au sort et juge que ce numéro peut être facilement mémorisé par les électeurs potentiels.

Le parti présidentiel Parti Haïtien Tèt Kalé obtient le numéro 103 tandis que ses alliés dont la Plateforme Politique Paysan et le Consortium des partis politiques obtiennent respectivement les numéros 81 et 118.

HG News Network

SHARE