L’indignation gagne les rues de Port-au-Prince en réponse à l’anti-haitianisme en République dominicaine

[AlterPresse] — Le Collectif du 4 décembre et plusieurs autres organisations de la société civile haïtienne, appellent à une marche citoyenne ce 25 février à Port-au-Prince pour dénoncer les traitements inhumains et racistes que subissent des Haïtiens en territoire dominicain.

Elles veulent aussi forcer l’État haïtien à prendre ses responsabilités en vue de faire respecter la dignité des ressortissants d’Haïti qui vivent de l’autre coté de la frontière.

Cette marche est projetée comme une protestation énergique après les actes de violence perpétrés contre des migrants haïtiens en République Dominicaine, dont la pendaison du cireur de chaussures Jean Claude Harry Jean, le 11 février à Santiago, et la décapitation du nommé Ti Louis le 19 février dans la zone frontalière d’Elias Pinas.

La marche débutera au Champ de Mars et s’achèvera devant les locaux de l’ambassade dominicaine à PétionVille en passant par le Ministère haïtien des affaires étrangères et des cultes (Maec).

Des associations médicales, la fédération des barreaux, des organisations paysannes, des organisations de défense des droits humains, celles des migrants ainsi que d’autres structures de la société civile organisée soutiennent ce mouvement.

Les derniers évènements ont jeté un froid dans les relations haitiano-dominicaines. L’ambassadeur de la République Dominicaine en Haïti, Ruben Sille, a été convoqué à la chancellerie haïtienne, et l’ambassadeur haïtien à Santo Domingo a été rappelé. [gp 25/02/2015 01 :30]

SHARE