Mirlande Manigat dit non aux élections

C’est la plus grande surprise du processus électoral. Mme Mirlande Manigat, considérée comme une prétendante sérieuse de la prochaine présidentielle, a annoncé le retrait de sa candidature.

La secrétaire générale du Rassemblement des Démocrates Nationaux Progressistes (RDNP), qui avait disputée le second tour de la présidentielle de 2011, assure que sa décision n’est pas le résultat de conflit au sein du Mouvement Patriotique et Populaire Dessalinien (Moppod).

Elle entend par sa démarche témoigner son scepticisme à l’égard du processus électoral mis en branle en mars dernier.

L’ex Première Dame affiche ouvertement sa position en faveur de la formation d’un gouvernement de transition qui permettra d’élaborer une nouvelle constitution.

Elle se dit en réserve de la république donc disposée à présider un gouvernement provisoire après la démission du président Michel Martelly.

Mme Manigat a une nouvelle fois réclamée la démission du chef de l’état.
Elle soutient que seul un gouvernement de transition peut convoquer une assemblée constituante.
Au cours des derniers mois plusieurs acteurs politiques ont appelé à l’élaboration d’une nouvelle constitution.

Mme Manigat nie avoir été informée de la mise en branle d’un plan visant à changer le régime politique qui serait concocté par des acteurs haïtiens et des représentants de la communauté internationale.

© Haitian Groove

SHARE