Moïse entend protéger la liberté de la presse

A l’occasion de la journée mondiale de la liberté de la presse, le 3 mai 2017, le président haïtien, Jovenel Moïse, a renouvelé son engagement à créer un climat stable et serein susceptible de favoriser le bon fonctionnement du quatrième pouvoir qu’il appelle aussi à toujours faire preuve de professionnalisme et de probité dans l’exercice de sa noble mission.

Gardant à l’esprit le dur combat mené par plusieurs générations de journalistes pour permettre l’émergence d’une presse libre et imprégnée des valeurs républicaines, le Président Jovenel Moïse promet d’œuvrer durant son quinquennat au renforcement des acquis de la liberté d’expression sous toutes ses formes.

Considérant qu’une presse responsable et avertie constitue une garantie pour l’établissement de la démocratie, le président Moïse réitère son implication dans la lutte perpétuelle en faveur du respect du droit à la liberté d’expression.

De son coté, le ministre de la culture et de la communication Limond Toussaint a soutenu que le gouvernement se porte garant de la liberté de la presse en assurant la promotion de l’harmonie entre les acteurs et opérateurs économiques, sociaux et politiques. Le vivre ensemble est plus que jamais indispensable entre les journalistes, les directeurs d’opinions et les personnalités politiques et économiques a t-il ajouté assurant que le gouvernement entend oeuvrer pour aplanir les différends notamment sur le dossier de la législation sur l’exercice de la liberté d’information et d’expression.

Il a souligné que son ministère s’engage à créer les conditions en vue de l’exercice des prérogatives et droits mais aussi des devoirs inhérents au secteur des médias, a t-il laissé entendre.

SHARE