Une marche pacifique  contre l’impunité ce mercredi

Au moins 14 institutions et d’autres  personnalités de la société civile haïtienne seront dans les rues de la capitale haïtienne ce mercredi,  afin de  protester contre la libération de Woodly Ethéard et de Renel Nelfort, le 17 avril dernier.

Selon Rosny Desroche de l’Initiative de la Société Civile cette dernière libération s’est faite dans des conditions inacceptables.

Il juge qu’elle constitue une menace pour la société.

Monsieur Desroche a fait remarquer que la population doit se mettre debout afin de dire  non à l’impunité.

Le  Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) avait  commencé à prendre des sanctions contre des membres du système judicaire, qui sont impliqués d’une façon ou d’une autre, dans le procès ayant abouti à la libération de Woodly Ethéard et Renel Nelfort.

Le doyen du tribunal de première instance de Port au Prince maître Jean Michel Raymond a été placé en disponibilité.

Le juge Lamarre Bellizaire  fait l’objet   d’une enquête, afin de faire la lumière sur le verdict d’un tribunal criminel ayant permis la libération de deux présumés chefs de gang. Woodly Ethéard et Renel Nelfort.

 

SHARE